Maurice G. Dantec

 

Un jeune auteur français "à la mode" avec ses thrillers mêlant polar et SF.

Titre

Date

Intérêt

Divertissement

Les racines du mal

1995

11/20

13/20

Roman paru dans la Série Noire Gallimard (n2379).

Persuadé que des extraterrestres de Véga alliés aux nazis contrôlent la Terre entière tout en faisant croire à l'existence de nations démocratiques grâce à la complicité des médias, Andreas Schaltzmann parvient à repérer et éliminer les infiltrés. Mais toutes les polices de France se lancent aux trousses de ce tueur psychotique.

Les histoires de la cavale paranoïaque et de l'enquête sur les tueurs en série sont gâchées par un fatras scientifique verbeux, mêlant "fractales", "thermodynamique", "neurocognitif", "quantique", "Prigogine" et autres "chaos", le tout agrémenté d'une sauce mystique indigeste. Il ne suffit pas de mêler des théories pêchées un peu partout pour s'improviser sommité scientifique, et il faut vraiment se forcer pour arriver à continuer à lire les explications de Dantec sur les << forces du mal et de l'entropie >> et autres expressions tout aussi pathétiques, en attendant de revenir avec soulagement à l'intrigue principale et d'en finir avec le baratin. Par ailleurs, Dantec surestime profondément les capacités à court terme des neurosciences et de l'intelligence artificielle. Il ferait mieux d'oublier l'anticipation et la (méta-)physique pour se concentrer sur le roman noir, en abandonnant le volet science-fictif qui ne peut que diffuser une bien piètre image du genre.

 

Retour au sommaire