Robert Harris

 

Né en 1957 à Nottingham, Robert Harris a été reporter pour la BBC puis éditorialiste politique, écrivant par ailleurs un essai sur les carnets secrets d'Hitler et des biographies de politiciens britanniques. Sa première uvre de fiction, Fatherland, s'est imposée comme une pièce maîtresse du thriller uchronique. Il a tenté de récidiver trois ans plus tard avec le décevant Enigma.

Titre

Date

Intérêt

Divertissement

Fatherland (ou Le sous-marin noir)

1992

14/20

16/20

Roman paru chez Pocket (n4485), traduit par Hubert Galle.

1964, peu avant l'anniversaire du Führer. Ce n'est pas une banale affaire criminelle sur laquelle enquête l'inspecteur March dans le Berlin grandiloquent dessiné par Speer. La victime est un haut dignitaire du régime, et la Gestapo semble s'y intéresser de près. Les secrets qui pourraient remonter à la surface menaceraient-ils le processus de détente entre les Etats-Unis et le Reich, et la prochaine rencontre entre le vieux président Joseph Kennedy et Hitler ?

Tous les ingrédients du bon thriller uchronique sont réunis dans ce roman bien documenté sur l'acharnement de la vérité. L'Europe sous la botte nazie est décrite sans excès, de manière réaliste, avec sa bureaucratie et son emprise sourde sur les esprits génératrice de banalisation du mal et d'oubli. Cependant Harris tombe trop souvent dans les parallèles faciles, du clin d'il europhobe du traité de Rome et du drapeau de l'Europe des douze à la peu subtile inversion Reich/URSS par rapport à l'histoire réelle. Sa géopolitique de l'Europe occupée reste en outre très sommaire.

 

Retour au sommaire